icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Opération de l’astigmatisme

Les patients astigmates voient flou, de près comme de loin. Ce trouble est le plus souvent dû à une cornée déformée qui présente un défaut de courbure. Il existe différentes techniques opératoires pour corriger l’astigmatisme : laser, implant ou chirurgie du cristallin.

Découvrez les opérations des autres amétropies

Myopie

Presbytie

Hypermétropie

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

ASTIGMATISME : GÉNÉRALITÉS

La cornée et le cristallin sont deux lentilles naturelles qui permettent de réfracter les rayons lumineux qui pénètrent dans l’œil. Ainsi, leur direction modifiée, ils convergent normalement en un seul point pour que l’image se forme à la surface de la rétine. C’est notamment parce que la cornée présente un rayon de courbure constant et régulier que cette focalisation en un point unique est rendue possible.

Cependant, chez les patients astigmates, la cornée n’est pas régulière. Déformée, elle prend davantage une forme ovale, qui fait que les rayons lumineux ne forment plus un mais deux foyers images différents. Dans ce cas, le sujet voit flou de près comme de loin et, chez certains, la vision peut également être déformée dans un axe.

L’astigmatisme est fréquemment la cause de maux de tête et d’une légère fatigue visuelle.  A des degrés divers, il touche près de 85% de la population mais, quand il est léger, ne nécessite pas forcément d’être corrigé.

Par ailleurs, il s’agit rarement d’un défaut isolé (astigmatisme simple). L’astigmatisme est en effet le plus souvent associé à un autre défaut de vision (amétropie) : myopie ou hypermétropie. On parle alors d’astigmatisme composé.

Outre le port de lunettes ou de lentilles, la chirurgie offre aujourd’hui différentes voies de traitement de l’astigmatisme. Il s’agit d’opérations relativement courantes et qui se font le plus souvent au laser (techniques Lasik et PKR). Elles permettent de corriger dans le même temps opératoire une myopie ou une hypermétropie associée. L’astigmatisme peut également être corrigé par implant Phake en cas d’amétropie forte associée ou, en fonction de l’âge du patient et de l’examen clinique préopératoire, par chirurgie du cristallin.

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

L’OPÉRATION AU LASER DE L’ASTIGMATISME

Qu’il s’agisse de la méthode PKR ou du Lasik, la chirurgie au laser de l’astigmatisme se fait par photoablation au laser (laser Excimer) d’une couche de la cornée superficielle.

Le but est de lui rendre un rayon de courbure régulier, afin que les rayons lumineux réfractés convergent ensuite en un seul foyer image bien net. Plus précisément, le laser est appliqué au niveau du stroma cornéen. Il s’agit de la couche intermédiaire de la cornée, située sous l’épithélium et au-dessus de l’endothélium.

Le choix entre ces deux techniques se fait sur la base des résultats du bilan préopératoire. En particulier, l’épaisseur de la cornée est prépondérante. Si elle est inférieure à 500 micromètres, la PKR, qui travaille le stroma plus superficiellement, est préférable. De même, certaines activités conduisent à éviter le Lasik, en particulier quand elles induisent un risque élevé de choc oculaire. C’est notamment le cas des sports de combat et des métiers à risque (pompiers, policiers etc.).

Les deux méthodes diffèrent principalement par la manière de se donner accès au stroma cornéen pour venir le travailler au laser. Il s’agit d’interventions rapides (30 minutes maximum), réalisées en chirurgie ambulatoire et sous anesthésie locale (collyre anesthésiant).

LE LASIK POUR L’OPÉRATION DE L’ASTIGMATISME

La méthode LASIK se caractérise par sa première étape. Celle-ci consiste à découper un fin capot de cornée, le « volet stromal », au laser FEMTOSECONDE. Cette fenêtre est ensuite basculée sur le côté pour accéder aux couches cornéennes à traiter. Une fois le stroma remodelé, le volet découpé est remis en place. Ainsi, bien que fragilisée, la surface cornéenne en fin d’intervention est intègre.

La récupération après une intervention Lasik est rapide. Dans la majeure partie des cas, si la vision est légèrement floutée après l’intervention, elle redevient nette en quelques heures.

 

OPÉRATION DE L’ASTIGMATISME AU LASER PKR

Le mode d’accès au stroma est différent lors d’une intervention PKR. Le praticien commence en effet par peler délicatement une partie de l’épithélium cornéen. Comme pour le Lasik, le stroma est alors travaillé au laser EXCIMER, plus superficiellement cependant.  Du fait de la première étape de l’intervention, l’épithélium cornéen va devoir se reconstituer et cicatriser au cours de la période post-opératoire.

Cette cicatrisation se fait en quelques jours. Elle entraîne une gêne plus ou moins douloureuse pendant 48 heures.

Le patient retrouve en général une vision nette de manière progressive, dans la semaine qui suit l’intervention.

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

L’OPÉRATION DE L’ASTIGMATISME PAR IMPLANT PHAKE

En cas d’astigmatisme associé à une amétropie trop forte pour pouvoir être opérée au laser, la pose d’un implant sous l’iris et en avant du cristallin constitue une solution de premier ordre. La qualité du matériau utilisé est alors primordiale, notamment pour éviter tout phénomène de rejet par l’organisme.

Les implants ICL du laboratoire STAAR font aujourd’hui partie des meilleurs disponibles. Ils sont fabriqués à base de collamere, matériau extrêmement biocompatible et toujours très bien toléré.

Le corps médical dispose à ce sujet d’un recul et d’une expérience extrêmement importants. En effet, les premiers implants Phake ont été posés dans les années 90.  Par ailleurs, ce sont aujourd’hui plus de 200 000 interventions de ce type qui sont réalisées chaque année à travers le monde.

La pose d’implant Phake permet de corriger les astigmatismes de 0,5 à 6 dioptries associés à des hypermétropies entre +0,5 à +10 dioptries. Les myopies légères ou fortes peuvent aussi être prises en charge, de -0,5 à -18 dioptries.

Au cours de l’intervention, la lentille artificielle est introduite dans l’œil, entre l’iris et le cristallin, enroulée, via une petite incision. Elle se déploie ensuite pour se mettre en place.

Il s’agit d’une technique totalement réversible qui évite par ailleurs l’apparition de phénomènes de sécheresse oculaire, parfois observés après chirurgie réfractive au laser.

hypermetrope operation hypermetropie risques ophtalmo paris docteur camille rambaud ophtalmologiste specialiste chirurgie refractive paris

ICL torique hypermetropique

operation des yeux myopie operation yeux laser myopie ophtalmo paris docteur camille rambaud ophtalmologiste specialiste chirurgie refractive paris

ICL Torique Myopique

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

TRAITEMENT DE L’ASTIGMATISME PAR CHIRURGIE DU CRISTALLIN

Le traitement de l’astigmatisme par chirurgie du cristallin s’adresse en particulier aux patients de plus de 60 ans. Elle s’apparente à la chirurgie de la cataracte : le cristallin est retiré puis remplacé par un implant cristallinien. Les propriétés optiques de ce dernier sont déterminées sur la base des résultats du bilan préopératoire, pour que la puissance de la lentille choisie puisse corriger l’astigmatisme ainsi qu’une éventuelle amétropie associée.

Les implants cristalliniens qui corrigent l’astigmatisme sont appelés « implants toriques ». Ils sont fabriqués sur mesure pour corriger spécifiquement l’astigmatisme (grâce à une puissance plus importante de l’implant dans l’un de ses axes) ainsi qu’une éventuelle myopie ou hypermétropie associée. Par ailleurs, des calculs préalables servent à définir précisément l’axe d’implantation du nouveau cristallin au cours de l’intervention.

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Rendez-vous avec le Dr Rambaud

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Poser une question au Docteur Rambaud

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

docteur camille rambaud pkr ou lasik chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmo paris 4
icone impact laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Cette page a été rédigée par le Docteur Camille Rambaud, ophtalmologue à Paris et spécialiste de la chirurgie réfractive.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 21

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 21

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?