icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Chirurgie réfractive à Paris

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

CHIRURGIE RÉFRACTIVE : DÉFINITION

La chirurgie réfractive correspond à l’ensemble des techniques opératoires qui permettent de se passer de lunettes ou de diminuer la dépendance aux lunettes. Tous les défauts de vision peuvent être opérés : la myopie, la presbytie, l’astigmatisme et l’hypermétropie.

Les premières chirurgies réfractives ont eu lieu dans les années 1970 en Russie par kératotomie radiaire. En 1983 ont été réalisés les premières PKR, puis dans les années 90 les premiers LASIK et les premiers implants Phakes.

On distingue les techniques dites soustractives qui intéressent la cornée et dont le principe est l’ablation au LASER d’une couche de tissu cornéen (PKR, LASIK, SMILE, etc.) et les techniques dites additives dont le principe est la mise en place d’une lentille intra oculaire (implant Phake, chirurgie de cristallin clair).

La chirurgie réfractive représente 200 000 patients opérés chaque année au laser en France. C’est la deuxième intervention la plus pratiquée après la chirurgie de cataracte. Les techniques les plus largement utilisées sont la PKR et le LASIK. Pour les patients qui peuvent être opérés, que nous aurons sélectionné grâce au bilan pré opératoire, c’est une intervention sûre et maitrisée.

De nombreuses études existent permettant d’évaluer le taux de satisfaction et de réussite de la chirurgie réfractive. Le taux de satisfaction est excellent, à 95% dans la population générale, et également à 95% dans une étude sur des patients opérés qui sont eux même chirurgiens ophtalmologues pratiquant la chirurgie réfractive.

chirurgie refractive et cataracte operation docteur rambaud ophtalmo paris 4
icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

LES INTERVENTIONS DE CHIRURGIE RÉFRACTIVE

Anatomie de la cornée

La cornée représente la partie la plus antérieure du globe oculaire, en contact direct avec le monde extérieur. Il s’agit d’un tissu transparent et avasculaire. La face antérieure est recouverte du film lacrymal et la face postérieure baigne dans l’humeur aqueuse.

Opération PKR

La photokératectomie réfractive consiste à corriger le défaut de vision grâce au laser Excimer, appliqué sur la couche de Bowman et le stroma cornéen antérieur après avoir retiré la couche superficielle de la cornée (l’épithélium, d’environ 50 microns d’épaisseur).

Opération Lasik

Le LASIK 100% Laser est la technique la plus utilisée en chirurgie réfractive. C’est une technique de référence avec un recul important qui permet la correction de la myopie, de l’astigmatisme, de l’hypermétropie et de la presbytie. Aujourd’hui environ 2/3 des chirurgies réfractives par Laser sont réalisées au LASIK.

Trans PKR

La PKR trans-epithéliale est une technique récente dérivée de la PKR. Elle présente les mêmes avantages de sécurité et d’efficacité, mais avec une récupération visuelle plus rapide et une gêne initiale moindre. L’épithélium cornéen est photoablaté directement avec le laser Excimer.

C’est une technique opératoire entièrement sans contact, et donc totalement indolore.

PRESBYLASIK

Le presbylasik s’adresse aux patients entre 45 et 60 ans. Avant 45 ans la presbytie n’est pas suffisamment installée et après 60 ans il est rare qu’il n’existe pas déjà un certain degré d’opacification du cristallin qui nous orientera plutôt vers une chirurgie de cristallin clair.

Différentes solutions chirurgicales existent pour prendre en charge l’amétropie sphéro-cylindrique (myopie, hypermetropie, astigmatisme) en même temps que la presbytie du patient.

IMPLANT PHAKE

Il s’agit de la technique de référence pour les amétropies fortes (myopie ou hypermetropie forte), et pour les patients ayant une cornée ne pouvant pas recevoir le laser.

Il s’agit de la mise en place d’une lentille intraoculaire ICL V5 du laboratoire Staar, au cours d’un geste opératoire simple et maitrisé.

PRELEX

PRELEX est l’abréviation pour « presbyopic lens exchange ». Cette technique a été approuvée par la FDA en 1997 à l’initiative de 2 ophtalmologistes américains et consiste en l’extraction d’un cristallin clair et la mise en place d’un implant multifocal.

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Poser une question au Docteur Rambaud

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

docteur camille rambaud pkr ou lasik chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmo paris 4
icone impact laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Cette page a été rédigée par le Docteur Camille Rambaud, ophtalmologue à Paris et spécialiste de la chirurgie réfractive.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 7

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 7

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?