icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Implant intraoculaire en chirurgie de cataracte

Après toute chirurgie de la cataracte il sera nécessaire de mettre un implant cristallinien, ou cristallin artificiel, permettant de focaliser les rayons lumineux sur la rétine pour permettre une vision nette.

Découvrez aussi nos autres pages dédiées à la cataracte

Qu’est-ce que la cataracte ?

Chirurgie de la cataracte

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Introduction aux implants intraoculaires

En l’absence d’implantation (aphakie), le patient sera hypermétrope fort d’environ 14 dioptries. La biométrie, examen réalisé en pré opératoire, permet le calcul de l’implant nécessaire à chaque œil. Lors de la consultation pré opératoire sera décidé quel implant est le plus adapté.

Le cristallin artificiel implanté ne pourra pas se déformer grâce à l’accommodation. Les implants standards permettent de voir à une seule distance (de loin ou de près). La plupart du temps nous choisirons l’implant permettant de voir de loin sans lunettes et de près avec une paire de lunettes, ceci étant d’autres solutions existent.

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

LEs implants standards

Les implants standards permettent de corriger la myopie et l’hypermétropie, mais pas l’astigmatisme. Il existe de nombreuses marques d’implants commercialisés par de nombreux laboratoires. Nous utilisons les meilleurs implants à l’efficacité démontrée. Ces implants sont remboursés intégralement par la sécurité sociale.

Ils sont utilisés pour la majorité des interventions, pour les patients non astigmates qui porterons des lunettes en post opératoire pour voir de près.

Parfois chez les myopes forts, qui ont été habitués toute leur vie à voir de près sans lunettes, il peut être décidé de garder une myopie de -2,5 dioptries leur permettant de continuer à voir de près sans lunettes après l’intervention.

Les implants standard peuvent servir à corriger la presbytie en utilisant la technique de la monovision (ou bascule) corrigeant l’œil dominant en vision de loin et en laissant sur l’œil dominé une myopie entre -1 et -1,5 dioptries. Ainsi avec les deux yeux le patient verra de loin et de près sans lunettes. C’est une technique couramment utilisée et efficace utilisée principalement chez les patients préalablement myopes.

intervention cataracte operation du cristallin ophtalmo paris docteur camille rambaud ophtalmologiste specialiste chirurgie refractive paris
icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Les implants toriques

Les implants toriques corrigent l’astigmatisme. Ils sont fabriqués sur mesure pour corriger spécifiquement la myopie ou l’hypermetropie, et aussi l’astigmatisme grâce à une puissance plus importante de l’implant dans un de ses axes. Le calcul pré opératoire nous donne un axe d’implantation qui nécessitera le positionnement précis de l’implant pendant l’opération.

Les implants toriques présentent un surcout de l’ordre d’une centaine d’euros.

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Les implants Multifocaux

Ils permettent de voir de loin et de près. Il existe également des implants multifocaux toriques permettant de corriger la vision de loin et de près chez les patients astigmates. Il existe différents types de mécanismes de multifocalité, les implants diffractifs et les implants réfractifs.

Les implants diffractifs sont constitués d’une série de marches concentriques qui permettent de séparer la lumière en différents foyers. Les implants diffractifs trifocaux permettant la vision de loin, intermédiaire de près sans lunettes. Les inconvénients de ces implants sont les phénomènes photiques (halos, éblouissements) qui surviennent dans 10% des cas, mais qui sont en général bien tolérés.

Les implants réfractifs sont formés par la juxtaposition de zones optiques en nombre variable, le plus souvent circonférentielles, chacune de puissance optique différente.
Le principal inconvénient est qu’ils nécessitent un bon jeu pupillaire de contraction et décontraction (pupillo-dependance), soit la nécessité d’une pupille capable de se contracter suffisamment en vision de près et de se dilater en vision de loin.

Le choix du modèle d’implant se fera en fonction de la distance de vision à privilégier après avoir discuté avec le patient. La profession peut nous orienter comme dans le cas des pilotes qui sont contre-indiqués à la multifocalité et chez qui nous proposerons des implants standards ou toriques en cas d’astigmatisme.

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Les autres techniques opératoires

La chirurgie de cataracte par phacoémulsification est la technique utilisée dans la quasi-totalité des interventions réalisées en France aujourd’hui. C’est la technique de référence, la plus performante pour la quasi-totalité des cas.

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

CHIRURGIE DE LA CATARACTE AU LASER FEMTOSECONDE (FEMTO-CATARACTE)

A la clinique de la Muette nous pouvons vous proposer la réalisation d’une chirurgie par phaco émulsification assistée au Laser Femtoseconde, ou femto-cataracte. Ce laser permet de réaliser les incisions cornéennes, l’ouverture de la capsule antérieure (capsulorexhis) et la fragmentation du cristallin. La cataracte sera aspirée par le phacoémulsificateur.

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Questions fréquentes sur les implants introduits en remplacement du cristallin

Existe-t-il différentes couleurs d’implants ?

Effectivement, il existe des implants jaunes et d’autres « blancs » (incolores). Quoiqu’il en soit, la couleur de l’implant ne changera jamais celle de l’œil du patient. Celle-ci est en effet due à l’iris, qui contrôle la taille et le diamètre de la pupille, et à sa teneur en un pigment, la mélanine.

Les implants incolores sont souvent recommandés chez les sujets qui exercent un métier pour lequel la perception des couleurs est importante, comme les photographes ou les peintres. Ils donnent en effet plus de clarté visuelle, à l’inverse des implants jaunes qui permettent en revanche de limiter les phénomènes d’hyperphotosensibilité.

Le choix de la couleur de l’implant se fait bien entendu en amont de l’intervention, au cours des discussions entre le patient et le chirurgien. Si le patient a déjà été opéré de la cataracte sur un œil, pour éviter toute forme de déséquilibre visuel, il est préférable de choisir un second implant de la même couleur que le premier.

Par ailleurs, dans certains cas, notamment si le sujet présente des signes de DMLA, la mise en place d’implants jaunes est préférable. Enfin, quelle que soit leur couleur, la majorité des implants actuels sont traités pour fournir au patient une protection anti UV.

Quelle est la durée de vie d’un implant intra-oculaire et au bout de combien de temps doit-il être changé ? 

Les implants introduits ont une durée de vie extrêmement longue, supérieure à 100 ans ! En théorie, qu’il s’agisse de Prelex ou de chirurgie de la cataracte, les lentilles artificielles mises en place n’ont donc jamais à être changées.

Néanmoins, il peut arriver que le résultat post-opératoire ne soit pas satisfaisant. Lorsque le bilan préopératoire a été réalisé de manière minutieuse, par un professionnel aguerri, cela est rarement dû à une erreur de calcul de la puissance nécessaire. Dans la majeure partie des cas, ces remplacements sont plutôt réalisés lorsque la perception de halos lumineux est trop importante et difficilement supportable par le patient.

Le retrait de l’implant pour le remplacer par un autre, plus adapté, peut alors être discuté avec le chirurgien. Il s’agit néanmoins d’une décision qui doit être mûrement réfléchie. En effet, le remplacement d’un implant intra-oculaire est une intervention bien plus technique et délicate qu’une intervention de prise en charge de la cataracte ou un Prelex.

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Rendez-vous avec le Dr Rambaud

icone impact dore laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Poser une question au Docteur Rambaud

2 Commentaires

  1. queret michele

    bonjour docteur
    je voudrais savoir si cela est courant après une opération de la cataracte de un mois après la visite post opératoire on me dit que j ai une cataracte secondaire a traite plus tard j aimerai avoir votre avis sur ce sujet
    je vais d’ailleurs me permettre de prendre rendez vous a votre cabinet pour en discuter de vive voix
    vous remerciant à l avance de votre gentillesse

    sincères salutations

    Réponse
    • Docteur Camille Rambaud

      Bonjour,
      La cataracte secondaire, ou opacification capsulaire postérieure, survient dans 30% des cas après une chirurgie de la cataracte. Le délai de survenue varie de quelques mois à quelques années après l’opération. Il peut arriver, rarement, que le sac capsulaire ne soit pas parfaitement transparent immédiatement après l’intervention. Le traitement de l’opacification capsulaire postérieure est la capsulotomie au laser YAG, geste réalisé en consultation, mais qui ne doit pas être fait trop tôt après l’intervention, tant que le sac capsulaire n’a pas fibrosé autour de l’implant, au risque de déstabiliser l’implant et d’altérer la vision. Le délai varie mais il est préférable d’attendre au minimum 3 à 6 mois après l’intervention pour réaliser ce laser.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

docteur camille rambaud pkr ou lasik chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmo paris 4
icone impact laser dr camille rambaud chirurgie refractive paris chirurgien ophtalmologue myopie hypermetropie presbytie ametropie

Cette page a été rédigée par le Docteur Camille Rambaud, ophtalmologue à Paris et spécialiste de la chirurgie réfractive.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de notes : 30

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?