Quels sont les avantages d’un implant Phaque ICL ?

par | 8 octobre 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie réfractive | Implant phaque

Les amétropies (myopie, astigmatisme, hypermétropie) ne sont pas toujours opérables par des techniques de chirurgie réfractive au laser. Lorsque c’est le cas, la pose d’un implant Phaque ICL offre alors une alternative efficace.

 

Qu’est-ce qu’un implant Phaque ICL?

 

Les techniques de chirurgie réfractive au laser sont aujourd’hui très répandues pour corriger les troubles de la vision que sont la myopie, l’astigmatisme et l’hypermétropie. Il existe différentes procédures opératoires mais le principe est toujours de venir modifier la courbure de la cornée pour apporter au patient la correction nécessaire. Cependant, dans certains cas, ce type de méthode n’est pas utilisable. La pose d’un implant Phaque ICL peut alors être recommandée. Le principe est de venir mettre en place, en avant du cristallin, une lentille souple, fabriquée sur mesure, qui apporte le degré de correction nécessaire en fonction du trouble à corriger. Celle-ci est introduite dans l’œil, entre l’iris et le cristallin, enroulée, via une petite incision, pour ensuite se dérouler et se mettre en place.

 

Indications de l’implant Phaque ICL

 

C’est quand les méthodes de chirurgie réfractive laser ne sont pas envisageables que la pose d’un implant Phaque ICL est recommandée. Ainsi, cette technique s’adresse notamment aux patients atteints de fortes amétropies, non corrigeables par une intervention au laser. Les sujets ayant une cornée trop fine ou présentant des anomalies qui contre indiquent la chirurgie refractive au laser cornéen, sont aussi potentiellement concernés. Il convient néanmoins de réaliser des tests au cours du cycle préopératoire pour s’assurer de l’absence de contre-indications. Au cours de ces analyses, c’est notamment la profondeur de la chambre antérieure de l’œil qui est mesurée : elle doit être suffisante pour permettre de pratiquer l’intervention. Par ailleurs, l’opération doit être réalisée sur un sujet de plus de 25 ans au défaut de vision stabilisé, mais n’est pas conseillée au-delà de 50 ans. Enfin, la pratique de certains sports à risque traumatique oculaire important (sports de combat, rugby…) constitue aussi une contre-indication à ce type d’interventions.

 

Implant Phake ICL : avantages & inconvénients

 

La pose d’un implant Phaque ICL est une intervention « additive » : aucune structure oculaire n’est retirée. Elle est par ailleurs réversible, sûre, précise, et donne des résultats excellents et stables. De plus, les phénomènes de sécheresse oculaire, parfois consécutifs aux interventions laser, ne sont pas observés après la pose d’un implant Phaque ICL. Il s’agit néanmoins d’une opération intra-oculaire et, comme pour toute intervention chirurgicale, un risque existe même s’il est infime. Le taux d’infections post-opératoires est inférieur à 0,003%. Le risque de cataracte induite a été considérablement réduit avec les nouvelles générations d’implants, inférieur à 0,6%.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actualités du Dr Rambaud