En quoi consiste l’opération de la cataracte ?

par | 24 janvier 2024

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Cataracte

Le principe de l’opération de la cataracte est d’extraire le cristallin devenu opaque et de lui substituer une lentille artificielle. Elle permet de prendre en charge les troubles visuels du patient tout en rendant à l’œil la transparence nécessaire. C’est une intervention rapide, indolore, qui se déroule sous anesthésie locale et en mode ambulatoire.

 

Causes et symptômes de la cataracte

 

Le plus souvent, la cataracte survient avec le vieillissement sous l’effet duquel le cristallin s’opacifie progressivement à partir de 65 ans environ. Cependant, d’autres facteurs peuvent induire une apparition plus précoce de ce trouble, tels que des maladies chroniques comme le diabète, un traumatisme, des affections oculaires préexistantes, le tabagisme ou bien la consommation régulière d’alcool. Dans tous les cas, l’acuité visuelle des sujets atteints diminue progressivement, cette baisse affectant d’abord la vision lointaine, puis, plus tard, la vision de près. La perception des reliefs, des couleurs et des contrastes diminue et le patient voit comme au travers d’un voile de plus en plus trouble. Chez certains, une sensibilité accrue à la lumière vive peut parfois entraîner des éblouissements. Face à ces symptômes, il est essentiel de consulter un spécialiste dans les plus brefs délais. De plus, même en l’absence de signes, une surveillance régulière tous les 2 ans est recommandée pour les personnes de plus de 65 ans.

Il n’existe pas de traitement médicamenteux à la cataracte. La seule solution est chirurgicale, envisagée quand la cataracte perturbe significativement la vie quotidienne du patient. Le principe de l’intervention est de remplacer le cristallin devenu trop opaque par un implant artificiel. Il permet de rendre à l’œil la transparence nécessaire et ses propriétés optiques, définies avant l’opération, prennent en charge les autres défauts de vision du patient.

 

La chirurgie en pratique

 

L’intervention, d’une durée de 15 à 30 minutes, se déroule en mode ambulatoire, permettant au patient de retourner chez lui le jour même, accompagné d’un proche. Les deux yeux ne sont généralement pas opérés le même jour mais plutôt à au moins 1 semaine d’intervalle, pour des raisons de confort et de sécurité. Le patient doit cesser de porter des lentilles 2 jours avant l’opération. Avant la chirurgie, des gouttes sont introduites dans l’œil pour en dilater la pupille et un collyre anesthésiant est instillé. Si nécessaire, des injections autour du globe oculaire peuvent compléter l’anesthésie, accompagnées parfois d’un traitement relaxant pour garantir un confort optimal au patient. Ces mesures restent cependant relativement rares.

Une fois l’anesthésie effective, le praticien met en place un petit écarteur, pour maintenir l’œil ouvert, et réalise une incision d’environ 2 millimètres sur la cornée, généralement à l’aide d’un laser. Elle a pour objectif de permettre l’accès à la capsule qui contient le cristallin. La face avant de celle-ci est alors découpée. Le cristallin est ensuite désagrégé grâce à une minuscule sonde à ultrasons. Cette « phaco-émulsification » précède l’extraction des fragments obtenus avant que le chirurgien n’introduise l’implant artificiel. Pour réduire le risque d’infection, des antibiotiques sont ensuite appliqués et une coque protectrice est mise en place.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actualités du Dr Rambaud