Laser Lasik ou SMILE : quelle technique choisir ?

par | 28 janvier 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie réfractive | Lasik | Smile

La correction chirurgicale de nombreux défauts de vision se fait aujourd’hui principalement par des techniques utilisant le laser comme outil pour pratiquer les incisions nécessaires. Il existe pour cela diverses variantes, dont le « Lasik » et le « SMILE », la seconde ne devant être considérée que comme une solution alternative à appliquer dans certains cas très particuliers.

 

Quelles différences entre le Lasik et le Smile ?

 

Depuis la fin des années 80, les techniques incisionnelles classiques de la cornée ont été remplacées par des méthodes laser, notamment le Lasik et, plus récemment, le SMILE. Lorsque c’est la méthode Lasik qui est utilisée, un fin capot de la cornée (« volet stromal ») est découpé, permettant de traiter ensuite plus profondément le défaut à corriger (myopie, astigmatisme, hypermétropie ou presbytie). Le volet stromal est ensuite remis en place. A l’inverse, la technique SMILE, apparue plus récemment, consiste à découper puis retirer directement un fragment de tissu en forme de « galette ». Quelle que soit la méthode choisie, la chirurgie au laser de la cornée donne toujours d’excellents résultats.

 

Avantages et inconvénients du Smile et du Lasik

 

La technique SMILE a principalement été mise au point pour s’affranchir de la découpe d’un volet stromal et donc, théoriquement, réduire les phénomènes de sécheresse oculaire post-opératoire parfois observés au cours des 6 premiers mois avec le Lasik. Cette méthode ne permet cependant pas la correction de l’hypermétropie « en routine » et seules certaines formes d’astigmatisme peuvent être corrigées. Par ailleurs, contrairement au Lasik, la méthode SMILE offre une faible marge de manœuvre au praticien pour des résultats réellement personnalisés. Ainsi, si les deux techniques donnent d’excellents résultats, de nombreuses études concluent à une supériorité du Lasik en termes de précision. En effet, alors que le Lasik offrirait 100% de chance de récupérer une vision de 10/10, la méthode SMILE n’atteindrait pour sa part que 95%. Enfin, pratiquement, le pourcentage de complications statistiquement observé est supérieur avec la technique SMILE, avec un taux rapporté de 4,5%. Les complications observées n’auraient pour autant provoqué aucunes séquelles fonctionnelles sévères.

 

Le Smile comme alternative au Lasik

 

Les arguments précédemment avancés donnent donc de manière générale un avantage à la technique Lasik par rapport au SMILE. Néanmoins, dans certains cas très particuliers, un praticien pourrait éventuellement, après bilan préopératoire, décider d’opter pour une intervention de type SMILE. Au global, cette méthode ne doit pourtant être considérée pour le moment que comme une solution alternative à adopter dans des cas rares. Le choix opératoire le plus fréquent se fait aujourd’hui entre LASIK et PKR, autre méthode laser pour la chirurgie des défauts de vision. En effet, LASIK ou SMILE restent contre-indiqués en cas de cornée trop fine et c’est alors la méthode PKR qui peut constituer la solution la meilleure.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actualités du Dr Rambaud