Laser Lasik : quel est le prix de l’opération ?

par | 3 août 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie réfractive | Lasik

La chirurgie laser Lasik permet de corriger la presbytie ou les autres amétropies (astigmatisme, hypermétropie et myopie). Au même titre que de nombreuses autres interventions de chirurgie optique, elle n’est pas couverte par la Sécurité Sociale mais peut être partiellement remboursée par certaines mutuelles.

 

Combien coûte une opération au laser Lasik ?

Lasik : principe

Le principe du Lasik est de venir modifier la forme de la cornée pour apporter au patient la correction nécessaire à son défaut de vision. Cela se fait en travaillant avec un faisceau laser au niveau des couches profondes du stroma, tissu situé sous l’épithélium cornéen. Ainsi, en début d’intervention, le chirurgien ouvre dans l’épithélium un très fin capot ou « volet stromal ». Ce dernier est alors basculé sur le côté pour donner au praticien un accès au stroma afin qu’il puisse procéder au traitement laser. En fin d’opération, le volet stromal, découpé manuellement avec un micro-bistouri (« kératome ») ou au laser, est ensuite remis en place.

 

Lasik : prix de l’intervention

Le prix d’une intervention Lasik est variable, notamment en fonction du défaut à corriger ou de la correction à apporter. Dans tous les cas, il s’agit d’une opération qui nécessite l’utilisation d’un matériel onéreux. En effet, un laser femtoseconde coûte au minimum 600 000 euros, a quoi il faut ajouter le prix du laser Excimer (environ 400 000 euros). Cette intervention doit aussi être réalisée par un professionnel de haut niveau, connaissant parfaitement l’anatomie oculaire et a même de pouvoir intervenir avec finesse et contrôle sur ces structures uniques et fragiles que sont les yeux. Au total, ce sont ces différents facteurs qui expliquent qu’une intervention Lasik a toujours un prix conséquent. Néanmoins, de nombreux patients y ont aujourd’hui recours. En effet, outre le surplus de confort quotidien qu’elle apporte, elle est amortie en quelques années quand on la compare aux sommes récurrentes à payer lorsque le patient est équipé d’autres dispositifs de correction (lunettes, lentilles, lentilles jetables).

 

Quelle prise en charge (sécurité sociale et mutuelle) ?

 

Considérés comme des opérations de « confort », les actes de chirurgie pour corriger les amétropies ou la presbytie ne sont presque jamais pris en charge par l’Assurance Maladie., certaines mutuelles peuvent éventuellement procéder à un remboursement partiel de l’opération. Cela dépend de chaque contrat et doit être vérifié avant de réaliser cette intervention en transmettant à la mutuelle le devis établi par le praticien au cours de la consultation préalable. Ces vérifications préliminaires permettent ainsi au patient de savoir si le défaut de vision à corriger et l’opération nécessaire sont inclus dans le forfait optique de son contrat. Par ailleurs, la mutuelle transmet aussi des éléments qui viennent alors préciser le niveau de prise en charge.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actualités du Dr Rambaud