Zoom sur le Presbylasik

par | 24 juin 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie réfractive | Lasik | Presbylasik | Presbytie

Aux alentours de 45 ans, les premiers signes de la presbytie font leur apparition. Cette affection, qui touche environ 40% de la population générale en France, est opérable grâce au Presbylasik, méthode de chirurgie oculaire qui fait intervenir un faisceau laser.

 

Qu’est-ce que le Presbylasik ?

 

C’est au vieillissement du cristallin qu’est due la presbytie. Cette partie de l’œil joue normalement un rôle équivalent à celui de l’objectif d’un appareil photo, permettant de faire la mise au point en fonction de la distance. Pour voir de près, cette lentille naturelle se bombe alors qu’elle s’aplatit pour la vision lointaine. Mais, le temps passant, le cristallin perd de sa souplesse et de ses capacités de déformation. L’accommodation visuelle se fait alors moins bien : c’est la presbytie, affection qui se traduit par une vision floue de près. Le Presbylasik est une intervention de chirurgie au cours de laquelle le praticien utilise comme outil un faisceau laser pour apporter la correction nécessaire au traitement de la presbytie.

 

Dans quels cas y avoir recours ?

 

Potentiellement, tous les individus sont un jour ou l’autre concernés par la presbytie. En moyenne, c’est aux alentours de 45 ans qu’elle commence à se manifester, à des degrés variables, continuant à évoluer jusqu’à 65 ans environ. Les désagréments quotidiens liés à ce trouble visuel peuvent être importants. Il existe trois solutions principales pour y remédier : port de lunettes ou de lentilles, intervention au niveau du cristallin pour la pose d’un implant ou méthode de chirurgie laser comme le Presbylasik.

 

Presbylasik : déroulement et résultats

 

La première étape de l’intervention consiste toujours à découper à la surface de la cornée un très fin capot (« volet stromal »), avec un premier faisceau laser, source de lumière concentrée et riche en énergie qui assure des gestes opératoires extrêmement fins et précis. Le volet stromal est alors soulevé, ce qui permet au praticien de venir travailler plus profondément au niveau de la cornée avec un second faisceau laser. Le principe est de venir créer différentes zones sur cette partie de l’œil. L’une, périphérique, dédiée à la vision lointaine, l’autre, centrale, pour la vision de près. Selon les cas, les deux yeux sont traités de façon identique ou, à l’inverse, différemment. Il peut ainsi arriver qu’un œil soit spécifiquement dédié à la vision proche et l’autre à la vision lointaine. Le cerveau se charge alors de compiler l’ensemble des informations reçues pour que le patient voit normalement. Les résultats du Presbylasik sont excellents. Ils peuvent néanmoins nécessiter plusieurs jours ou semaines pour se stabiliser, notamment en vision de loin. Il arrive parfois que le port de lunettes, pour la vision de près très précise ou prolongée, reste nécessaire après l’intervention.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actualités du Dr Rambaud