La presbytie peut-elle être corrigée au Lasik ?

par | 23 novembre 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Lasik | Presbylasik

Le Lasik est sans doute aujourd’hui la méthode de chirurgie réfractive au laser qui offre la gamme de traitement la plus large, en termes de nature des défauts visuels à corriger et de puissance de ces derniers. En particulier, il permet de prendre en charge la presbytie, affection répandue qui se déclenche aux alentours de 45 ans.

 

La presbytie, perte progressive d’élasticité du cristallin

 

La réfraction est un phénomène optique essentiel à la vision. Elle est assurée par deux lentilles naturelles, la cornée et le cristallin, qui dévient les rayons lumineux et les focalisent sur la rétine. La cornée est de forme fixe, sa courbure est constante. Mais, le cristallin peut lui se déformer. C’est ainsi que se fait la mise au point en fonction de la distance à laquelle se situe l’objet à observer. Quand il est lointain, le cristallin est plat. A l’inverse, si la distance d’observation est courte, le cristallin se bombe. C’est un mouvement réflexe, qui a lieu sous l’effet de la contraction du muscle ciliaire. En effet, celle-ci induit un mouvement des fibres protéiques (collagène) qui constituent le cristallin. Pourtant, avec le temps, ces fibres perdent cette capacité de mouvement : même si le muscle ciliaire est encore capable de se contracter, le cristallin n’est plus à même de se bomber pour assurer la vision proche. Ce mécanisme est à l’origine de la presbytie. Elle commence en moyenne à se déclarer vers 45 ans et progresse ensuite jusqu’à 65 ans environ. Sur cette période, la distance à laquelle les individus voient bien de près augmente progressivement. Sans correction, ils doivent tendre les bras de plus en plus pour lire des petits caractères.

 

Le Lasik pour la traiter

 

Pour remédier aux désagréments quotidiens de la presbytie, différentes solutions sont envisageables, dont le port de verres correcteurs, la pose d’implants chez les plus de 60 ans ou la chirurgie laser avant. En nombre d’interventions, cette dernière catégorie est aujourd’hui largement dominée par le Lasik. Il s’agit d’un traitement de chirurgie ambulatoire qui ne dure pas plus d’une trentaine de minutes et se déroule après avoir introduit dans l’œil des gouttes anesthésiantes. Il existe différentes stratégies opératoires, mais elles nécessitent toutes de se donner accès à la couche intermédiaire de la cornée (stroma) car c’est à son niveau que doit être appliqué le faisceau laser.

Pour cela, le début de l’intervention consiste toujours à découper à la surface de la cornée un très fin capot et à le basculer latéralement. Il sera remis en place en fin d’intervention. Ensuite, l’une des options consiste à créer sur chaque œil, par photoablation au laser, une zone périphérique pour la vue de loin et une autre, centrale, pour la vision proche. Dans d’autres cas, un œil est dédié à la vision proche et l’autre à la vision lointaine. Ce sont notamment des tests réalisés avec des lentilles au cours du cycle préopératoire qui permettent de choisir la solution la plus adaptée à chaque patient.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actualités du Dr Rambaud