Vision floue après une intervention au laser PKR

par | 14 novembre 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Amétropies | Chirurgie réfractive | PKR

La PKR est une méthode de chirurgie réfractive qui permet de traiter les amétropies et la presbytie. Les résultats en sont majoritairement remarquables, observables environ 1 mois après l’intervention. Néanmoins, de façon rarissime, un phénomène appelé « haze » peut venir voiler la vue du patient pendant quelques temps.

 

Zoom sur l’opération au laser PKR

 

La PKR (Photo Kératectomie Réfractive) permet de traiter les troubles de la vision. Il peut s’agir de myopie, d’astigmatisme et d’hypermétropie, mais la presbytie, due à une perte d’élasticité du cristallin avec l’âge, peut aussi être prise en charge.

Dans tous les cas, le principe est de venir modifier la forme de la cornée à l’aide d’un faisceau laser (laser « Excimer »), pour apporter la correction visuelle nécessaire au patient. Pour cela, le praticien commence par retirer l’épithélium, couche la plus externe de la cornée. Ce premier geste opératoire donne accès au stroma cornéen, situé sous l’épithélium, pour le travailler au laser Excimer. Réalisée après instillation de collyre anesthésiant, l’intervention ne nécessite aucune hospitalisation. Sa durée est de l’ordre de 10 minutes pour les deux yeux.

 

Vision floue après laser PKR : est-ce normal ?

 

Au cours de la phase post-opératoire, il est normal d’avoir une vision floue pendant environ 1 semaine au cours de laquelle l’amélioration se fait de manière progressive. Il s’agit d’un phénomène naturel, qui ne doit pas inquiéter le patient. Il est principalement dû au processus de cicatrisation qui doit se réaliser. Plus précisément, l’épithélium cornéen va devoir se reconstituer, par multiplication cellulaire, pour venir de nouveau recouvrir le stroma.

Une autre méthode de chirurgie réfractive, le Lasik, ne nécessite pas de retirer l’épithélium et permet donc une phase de récupération plus brève. Elle est cependant déconseillée chez certains patients, car elle fragilise la cornée de manière définitive ou parce que le sujet présente des contre-indications, notamment une épaisseur cornéenne trop faible. Dans ces cas-là, la PKR est la plupart du temps la solution alternative choisie.

 

Que faire en cas de vision floue après l’intervention ?

 

Les complications post PKR sont rarissimes.

Dans l’immense majorité des cas, cette méthode de traitement apporte satisfaction au patient qui, au bout d’environ 1 mois, peut constater une nette amélioration de son acuité visuelle.

Certaines règles sont cependant à respecter pour assurer une évolution post-opératoire positive et réduire au maximum la période au cours de laquelle la vision reste floue. Il s’agit principalement du suivi strict du traitement prescrit (collyres antibiotiques et anti-inflammatoires) et de la protection mécanique de l’œil, notamment en portant pendant environ une semaine une coque protectrice la nuit.

Certaines activités sont aussi à proscrire de manière momentanée et c’est le praticien qui rythme leur reprise. En cela, les visites de suivi post-opératoires sont essentielles et leur planning doit absolument être respecté. Elles permettent au médecin de s’assurer de la bonne évolution du patient.

Malgré toutes ces précautions, de manière rarissime, un phénomène appelé « haze » apparaît parfois chez certains sujets. Il s’agit d’une inflammation de la cornée qui vient brouiller la vue, favorisée par certains facteurs comme une exposition excessive au soleil ou une grossesse dans les 6 mois qui suivent l’intervention. Dans la majeure partie des cas, cette complication est bien prise en charge par l’utilisation de collyres à base de corticoïdes et complètement résolutive en quelques semaines.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actualités du Dr Rambaud