Après une opération au PKR, comment se fait la récupération visuelle ?

par | 19 août 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie réfractive | ophtalmologie | PKR

La PKR est une opération au laser de la cornée pour corriger divers troubles de la vision. Extrêmement efficace, elle nécessite cependant, comme toute intervention chirurgicale, une phase de récupération avant obtention du résultat final.

 

Au bout de combien de temps vais-je récupérer visuellement après une PKR ?

 

Au cours d’une opération de chirurgie PKR, le praticien commence toujours par retirer les couches superficielles (épithélium) de la cornée. Cela peut se faire manuellement ou en utilisant un faisceau laser. Ce geste permet ensuite au chirurgien d’avoir accès au stroma cornéen pour modifier la courbure de la cornée et ainsi corriger le défaut de vision à traiter. Il peut s’agir de myopie, d’astigmatisme, d’hypermétropie ou encore de presbytie. Dans tous les cas 2 tissus sont impactés, l’épithélium cornéen en premier lieu puis le stroma. Une phase de cicatrisation est donc nécessaire après l’opération avant de pouvoir en observer tous les effets bénéfiques. Notamment, au cours de cette convalescence, l’épithélium cornéen va devoir se reconstituer, ce qui est possible grâce aux capacités de multiplication des cellules qui le constituent. En moyenne, le patient récupère complètement en un mois environ, mais dès la première semaine post opératoire il est possible de reprendre la conduite automobile et le travail sur écran.

 

Quelles sont les différentes étapes qui m’attendent après une PKR ?

 

L’intervention de PKR

Une opération PKR se fait sous anesthésie locale. Celle-ci est réalisée à l’aide d’un collyre anesthésiant et dure au maximum 20 minutes quand les deux yeux sont traités. Il s’agit d’une intervention globalement indolore, réalisée en chirurgie ambulatoire : le patient peut regagner son domicile le jour même. Puisque la PKR est considérée comme une intervention de « confort », aucun arrêt maladie ne peut être prescrit et il faut prévoir de ne pas travailler pendant 5 jours au minimum suite à l’opération.

 

Après l’intervention

Immédiatement après l’intervention, la vision est floue, le patient a l’impression d’avoir dans l’œil des grains de sables. Dans les heures qui suivent, cette gêne initiale peut se transformer en douleurs avec des sensations de brûlure. Un traitement à base de comprimés antalgiques permet de les atténuer de manière significative.

 

Dans les jours suivants

Les douleurs disparaissent en moyenne dès le lendemain de l’intervention mais la gêne perdure. Des larmoiements sont fréquemment observés et la vision est encore floue dans de nombreux cas. Elle n’est par ailleurs pas la même de chaque côté et peut parfois s’inverser d’un œil à l’autre. Tous ces phénomènes sont normaux et le patient ne doit pas s’en inquiéter : les yeux sont simplement en phase de récupération et l’épithélium cornéen est en train de se reconstituer. Ces légers désagréments sont très temporaires et évoluent ensuite de manière positive dans les jours suivants. L’évolution du patient est par ailleurs suivie par le praticien, avec au moins 2 visites de contrôle, l’une environ une semaine après l’intervention et l’autre au bout d’un ou deux mois. C’est à ce moment-là que le résultat final est constatable, extrêmement satisfaisant et source d’un nouveau confort au quotidien.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières actualités du Dr Rambaud